Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Songs for the Deaf

La moitié de l'ancienne playlist, liée au contenu de ce blog, ayant été engloutie dans les entrailles de Deezer, vous trouverez ici "seulement" quelques titres épars que j'aime, avec des variations aléatoires representatives de mon humeur.

***

De toutes façons personne écoute jamais les playlists sur les blogs, alors...

***


Here, There And Everywhere

5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 12:24

http://2.bp.blogspot.com/_kkCHUk87bYc/SHkGZLMSr-I/AAAAAAAAHkk/Flaqv5BflkQ/s400/The+Pogues+-+If+I+Should+Fall+From+Grace+With+God.jpgDe nos jours, les gens ne respectent plus rien. Quand on leur dit qu'on écoute les Pogues, ils ne peuvent s'empêcher de faire une remarque bidon, à base de jeu de mot sur les "Pogs" qui ont envahi les cours de récré à un époque ou je n'étais même pas encore entré au collège.

C'est ridicule. Parce que quand on connaît les Pogues, on a envie de tout sauf de plaisanter avec, tant c'est beau et bon. C'est encore plus ridicule quand la personne faisant la blague n'a pas connu les Pogs en question, parce qu'à l'époque elle bossait déjà.

 

Pour corriger cette erreur, je me sens obligé de vous expliquer, très simplement, pourquoi il faut écouter les Pogues, en quelques points.


 

1. Parce que c'est celtique (un peu):  Dans un pays qui porte suffisamment d'attention à la musique folklorique bretonne pour diffuser le défile du festival interceltique de Lorient sur une chaîne nationale, et dans lequel Tri Yann arrive à remplir un Bercy, le succès modéré d'un groupe comme les Pogues, ça fait tache. Il est temps d'y remédier.


 

2. Parce que c'est dansant (pas mal): et en plus, c'est dansant sans même qu'on ai besoin de boire, même si ça arrange un peu les choses. Je vous mets au défi de pas avoir envie de sautiller un peu partout en gueulant des "Far Away" à l'écoute de Sally McLellane.


 

3. La voix de Shane McGowan: Parce que c'est une de ces voix directement reconnaissables, et qu'elle est vraie. Nombreux sont ceux que les abus de Bourbon et de tabac ont pourvu d'une belle voix caverneuse et ténébreuse: Tom Waits, Mark Lannegan, Garou… Avec le même régime (à ceci près que le Whiskey remplace le bourbon, ont est en Irlande), McGowan s'offre une voix éraillée, braillarde, qui rappelle parfois le cri du mec en train d'essayer de s'endormir sous la table alors que le patron vient tenter de le déloger parce que c'est l'heure, on ferme, pochtron. Pas aussi agréable, mais tellement plus vraie, tangible, et, fatalement, émouvante.


 

4. Parce que c'est émouvant (quand c'est pas dansant): des ballades de marin avec chœurs, fabuleuses et émouvantes, tendres, il y en a aussi. A pair of brown eyes, A rainy night in Soho, ou la fabuleuse Fairytale of New-York, en duo avec Kirsty Mac Coll (et là, l'alternance des deux voix c'est vraiment magnifique)


 

5. Parce que même pillé, ça reste d'enfer: Oui, Fiesta a servi de générique à une émission de Patrick Sébastien dans les années 90. N'empêche, une fois passé le léger sentiment de rejet à l'écoute de la trompette d'intro (soit la partie utilisée comme générique), on est dedans, dans ce trip celtico-mexicain, et on se laisse emporter, et c'est bon. Come on you ramblin' boys of pleasure


 

6. Parce que c'est plein d'enseignements et de conseils sur la vie:

 

There's nothing ever gained by a wet thing called a tear
When the world is too dark and I need the light inside of me
I'll go into a bar and drink fifteen pints of beer

 

(Streams of Whiskey, sur Red Roses For me, 1984)

 

 

7. Parce qu'ils mettent en application leurs propres conseils.(cf. point précédent)


McGowan avant:

http://membres.multimania.fr/pogues/images/shane.jpeg


 

Maintenant:


http://forgottenjournal.com/wp-content/uploads/2007/12/pogues-singer-shane-macgowan.jpg

 

8. Parce que l'accordéon: après tous les groupes franchouillards qui ont essayé de ressortir le piano à bretelles de son ghetto musette en y arrivant plus ou moins bien, il est temps de se réconcilier avec l'instrument: les Pogues, c'est une bien meilleure façon que la Rue Ketanou ou les Ogres de Barback.


 

9. Parce qu'ils vengent l'Irlande: rendez-vous compte, ce pays nous a envoyé les Corrs, les Cranberries et U2. De ce point de vue, seul le Québec arrive à battre l'Irlande dans la catégorie "Fournisseur douteux" (L'Allemagne a laissé la place libre à l'orée des années 1990, quand ils ont compris que la disco c'était over, et qu'on s'est rendu compte qu'ils étaient fans de David Hasselhoff en tant que chanteur!) Les Pogues, c'est le groupe qui vient racheter leurs péchés, et le Québec n'a pas d'équivalent (Les Trois accords ne compte pas.)


 

10. Parce que "The Body of an American". Une chanson magnifique, entendue nombre de fois dans ce que les specialistes considèrent comme une des meilleures séries de tous les temps: The Wire. (The Wire, considérée comme la seule bonne circonstance d'écouter les Pogues d'après le Dictionnaire de la mauvaise foi musicale. Qui prouve ainsi qu'il porte bien son titre.)


 

Hors-Concours: Parce que les Pogues, une terrasse au soleil mais pas trop, une Guinness: c'est peut-être ça, en fait, le bonheur.

 

Allez, sortez la bière du frigo (si vous n'en avez pas dans le frigo, je ne comprends même pas que vous me lisiez), et écoutez-moi ça:

 


A la votre!

Partager cet article

Published by Guic ' the old - dans Titrage calorimétrique
commenter cet article

commentaires

Léa 13/08/2010 11:08



Ah non. 50 cts le CD neuf, c'est quand même la classe intégrale (et c'est surtout les méga invendus). Et même pas chez Emmaüs en plus.
Donc, en écoutant mon super CD Mollychaipakoi, je me suis bien éclatée. Surtout à la 8eme chanson : le mec a chanté. Nan, je déconne pas. Il a chanté. Ne vas surtout pas croire qu'avant
il gueulait tel le bon Lydon qu'il aurait pu être. Non, non. Avant, c'était guitare + synthé moche (du genre ils ont du le payer tellement cher qu'on pourrait entendre le son des touches si ils
avaient pas raccordé directement la sortie son à l'enregistreur) + batterie de temps en temps. Fin bref. Tout ça pour dire que je pourrais le revendre 1 euro dans une brocante.



Guic' the old 13/08/2010 11:02



Rhoooo, en occase on trouve des trucs bien, à pas cher...


Des premiers prssages CD d'occase au moment de la sortie de la réédition...


Des editions remasters spciales 10 ans quand sort celle des 20 ans...


Et tout ça ça dépasse pas les 5 €.... Faut juste savoir ou aller ;-)



Léa 13/08/2010 10:48



Le mieux restant les trucs d'occasions à 50ct.
J'en ai acheté deux fois et les deux fois j'm'ai fait eu. La première fois c'était un cd des moody blues, y avait même pas nights in white satin dessus. La deuxième fois c'était "molly", il était
à 50ct, la pochette était marrante... il a rejoint mon tas pour faire pousser les p'tits pois. Mais je suis sûre qu'on peut faire de bonnes trouvailles.



Guic' the old 13/08/2010 09:35



Je te rejoins assez sur la question du téléchargement. C'est pourquoi mes CD sont principalement des "grands classiques", et des que je connais déjà et que j'adore. Et un tas d'achetés en
occase pour compléter des intégrales.


Mais bon, rien qu'avec ça j'en suis quand même à en acheter 100 / 150 par an, quoi. (Foutues offres "4 CD pour 20 €", foutues occases que tu ressors t'en a acheté 7 ou 8 pour 50
€)


Et je compte pas les vinyles. Là c'est bac à soldes, surtout, pour des trucs un peu pourris(Cheap Trick, Fleetwood Mac...) et de temps en temps un peu de budget pour des vrais, bons, avec
des jolies pochettes (Alice Cooper!!)



Léa 12/08/2010 22:24



Ah oui. Et ma disco est très réduite, parce que je suis une môme née avec une souris dans la main. Et que je vois pas l'interêt d'acheter l'album des Dead 60's quand on peut acheter un Cd des
Clash. Ni celui d'acheter un album de PiL, mais là c'est uniquement parce que j'avais pas (beaucoup) d'argent et que le mec de la seule boutique où je l'ai trouvée (tu vois forcément, ce genre de
boutique ou le mec est à fond dans son trip jazz et où ils vendent des vieux vinyls que des bobos achètent pour se donner le mégastyle même si ils ont pas de platine) vendait ses CDs à un prix
excessivement cher. Pis c'était pas ceux que je voulais alors voilà. Pis j'achète de moins en moins. Ce qui me séduit dans le téléchargement, c'est d'abord la facilité et l'immédiateté avant le
coût réduit. Pas besoin de se déplacer, chercher, pas trouver le CD, le commander, l'attendre, revenir le chercher. Et pas besoin de payer 15 euros pour n'écouter vraiment que la moitié des
chansons.