Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Songs for the Deaf

La moitié de l'ancienne playlist, liée au contenu de ce blog, ayant été engloutie dans les entrailles de Deezer, vous trouverez ici "seulement" quelques titres épars que j'aime, avec des variations aléatoires representatives de mon humeur.

***

De toutes façons personne écoute jamais les playlists sur les blogs, alors...

***


Here, There And Everywhere

27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 13:36
J’ai envie d’être méchant. Oui je sais c’est mal. Je vois la blogosphère s’agiter chaque jour un peu plus et je trouve qu’ici on est un peu trop au calme. J’ai vu Alex la Baronne se faire agresser pour voir comparé Mika et Queen, Thom se faire voler dans les plumes pour avoir critiqué le livre qu’il ne fallait pas… Alors moi, je dis, à mon tour. Alors, oui, je VEUX déclencher la polémique. Mais je ne suis pas sur d’y arriver. Peut être qu’encore une fois je vais jouer la facilité. Je m’en veux déjà, non, je ne peux pas, c’est indigne de moi…


Oh, et puis merde :


QUEEN EST CERTAINEMENT UN DES PIRES GROUPES QUE LE ROCK AIT CREE.


J’ai écrit ca en majuscules pour être plus visible par les gens qui chercheraient des infos sur Queen sous Google… (j'ai vraiment envie d'attirer la révolte, en fait.) Cette diatribe m’est venue de la façon suivante : il y a quelques jours, j’ai appris que Brian May, guitariste de Queen, venait d’être diplômé en astrophysique. Il avait arrêté ses études pour suivre le groupe, dans sa jeunesse.

Et si… Et si Brian May avait préféré les feux des télescopes aux feux de la rampe ? Et s’il avait préféré se perdre dans les nébuleuses plutôt que de devenir une star ? (Excusez moi pour cette envolée lyrique, Queen m’inspire. Mais pas assez. Normalement, pour respecter le rythme, je devrai trouver trois métaphores dans le genre, mais là… trou noir.)

Bref, et si au lieu de monter lui-même sa guitare pour devenir une légende du Rock, il avais monté, je sais pas moi, le télescope Hubble ? La face de la musique en serait – elle changée ? Je crois pouvoir sans trop m’avancer répondre oui : déjà, on n’aurait surement pas à subir les genres de musiques dits « symphoniques », genre le métal symphonique. Bon après le débat reste posé : qui est responsable de cette catastrophe qu’est Queen à partir de 1980. Brian May ? Freddie Mercury ? Flash Gordon ? Ou encore Christophe Lambert ? Oui : rappelons que Queen n’a pas eu que des collaborations lumineuses.

 

- Quand je serais grand je serais astrophysicien...

- Ca te dirait pas rockstar plutôt?


Donc tout ça, ça démarre comment ? 1975, album A night at the opera, titre honteusement piqué aux Marx Brothers (surement à cause de la ressemblance entre Freddie Mercury et Groucho Marx) et c’est Bohemian Rhapsody qui remporte un franc succès. (Rhapsody, tiens, encore un méfait involontaire de Couine). Mais qu’est qui a pris aux gens d’acheter ce disque ? N’avaient ils pas conscience qu’ils allaient déclencher l’Armageddon ?

Non j’exagère bien sur. Queen, pour la partie de sa carrière qui précède son premier Greatest Hits, a réussi beaucoup de morceaux agréables. On ne peut pas s’empécher de se dandiner un peu en entendant Don’t stop me now, Seven seas of Rhye est super classe, le funk de Another one bites the dust est unique. Mais quand meme, des fois les paroles… Florilège :


 “I want to ride my bicycle. I want to ride it and right now”

“Fat bottomed girls you make the rock n roll go round”

Ou des titres comme “Somebody to love” ou “you’re my best friend”…

 

Et ce best of, qui va nous servir de point de départ, s’achève par… des hymnes pour stade. « We will rock you » et « We are the champions ». La lobotomie à la portée de toutes les bourses. Mais c’est là que d’un coup on a un peu envie de le sauver le Brian May : son solo est le SEUL, je dis bien le SEUL truc à sauver dans « We will rock you ».

 

Maintenant le second best of, sorti à la fin des années 80, qui fut la bande son de mes étés, de 6 à 8 ans. C’est le début de la fin. Pour le groupe, pour la qualité de sa musique, pour Freddie Mercury.

 

"Oui j'ai piqué mon costume de scène à Cloclo, et alors? Viens te battre!" (Freddie, les griffes de la nuit.)


Mercury sait qu’il est malade. Et on a l’impression qu’il veut pas perdre de temps. Un peu comme un mec qui veut faire les 40 ans de carrière de Bowie en 10 ans. Tu m’étonnes qu’il en soit mort. Bref, il touche à tout, essaye des styles, des thèmes, des genres. Mais néglige un GROS détail : Bowie, lui, est un touche-à-tout de génie comme le dit l’expression consacrée. Mercury moins.

Et en plus, ce que je vais dire est abject, je le sais, mais bon… la maladie lui a fait perdre son talent. « Who wants to live forever » c’est niais. « Innuendo », pompeux. Bref 2 choses à sauver : le solo de May sur « I want it all » et le clip de « I want to break free ». Le titre le plus réussi qu’ils aient fait à cette période, c’est la reprise de “The great pretender”… Ou à la rigueur “Under pressure”, en duo avec … Bowie.

Bref Queen a eu ce génie de faire en 20 ans une carrière qui les a menés là ou les Stones ont mis le double de temps à parvenir : Stades, 1 million de personnes dans un concert au Brésil, albums qui se ressemblent tous.

 

Mais bon : 1992, c’est la mort de Freddie Mercury, qui laisse derrière lui une manne de titres inachevés qui feront l’objet d’un troisième best of tout à fait dispensable.

 

"Accusé, levez vous !"

Non... pas envie.

 
Bilan: Je déclare Queen coupable :

-          D’avoir apporté de l’opéra dans le Hard Rock, engendrant des Dream Theater et autres Rhapsody, dont le mauvais gout n’égale que celui d’un Michel Sardou chantant sur la cinquième symphonie de Beethoven.

-          D’avoir fait la B.O. de Flash Gordon et de Highlander (si c’est pas du nanard…) Excuse acceptées pour une présence posthume sur Shaun of the dead.

-          D’avoir fait preuve d’un manque flagrant d’originalité au cours des 10 dernières années d’une carrière qui, en tout, en a compté 20.

-          D’avoir remis à la mode le débardeur moulant, engendrant des Robbie Williams par dizaines

-          De ne pas savoir comment enlever un micro de son pied sans péter le pied en 2.(voir Fig.2)

 

Bref : je remercie Copernic et Einstein d’éloigner Brian May des feux de la rampe. Il ne massacrera plus ce God Save the Queen si bien sublimé par les Sex Pistols en le transformant en immonde démonstration technique. D’ailleurs chanter ce titre était très présomptueux de leur part, un peu comme si je chantais « Dieu est fan de moi ». Titre encore à composer d’ailleurs.

Donc, tant qu’ils ne nous menacent pas de reformation, je dis banco. Sinon je me charge moi-même de la re-dissolution du groupe. Queen est la preuve (plus trop) vivante que parfois, un groupe est plus mythique de son propre avis que de l’avis de ses fans. Et d’ailleurs, qui se réclame de Queen aujourd’hui ? Les Killers, Mika ? Que des pointures quoi.

 

PS : Cette chronique était de pure mauvaise foi. Un petit Queen de temps en temps ça fait pas de mal. Mais torché en soirée quoi. Ca suffit amplement.

Partager cet article

Published by Guic ' the old - dans Gros Blogage
commenter cet article

commentaires

Morgane 28/04/2010 17:18



Ou est ce que j'ai mis des insultes ?


Nul part !!!


Si je lis des critiques c'est pour deendre Queen et surtout voir si ils sont ondés.


Or le votre ne l'ait pas, car " j'aime pas alors je critique " n'est pas un fondement.


Mais c bien de dire que vous avez changé.


Car QUEEN IL Y A QUE CA DE VRAI !!!



Morgane 27/04/2010 18:58



Pour commencer, Freddie Mercury est mort en 1991, pas en 1992.


Ensuite, si leur musique vous deplait, pas besoin d'en ecrire tout un roman, juste ne l'ecoutez pas.


PFFF ... Critiquer un grand groupe de rock... S'il est tant connu, c'est qu'il a du succès...


Qui etes vous pour critiquer ?


Cela vous a t-il rendu meilleur ?


 


 



Guic ' the old 27/04/2010 21:42



Chic, des insultes. Ca faisait longtemps. Alors, bon. 1991 / 1992, je mettrai ça sur le compte d'une faute de frappe, j'en sais plus trop rien, cet article a été tapé il y a plus de deux
ans.





si leur musique vous deplait, pas besoin d'en ecrire tout un roman, juste ne l'ecoutez
pas.





Si le fait que leur musique ne me plaise pas... ne vous plait pas, pas besoin de le lire, ce fameux roman,
il y a assez d'éloges trainant sur le Net pour que vous ne perdiez pas votre temps ici.





S'il est tant connu, c'est qu'il a du succès...


Qui etes vous pour critiquer ?


Cela vous a t-il rendu meilleur ?





Outre cette phrase à la limite du pléonasme, je ne vois pas en quoi cette critique devrait avoir pour but de me rendre meilleur. Mais alors là ça m'échappe totalement pour ne vous rien
cacher. Et, comme à l'habitude, "qui suis-je pour oser critiquer?". Et vous, qui êtes vous pour attaquer ma critique, mon travail, mon bébé?


Personne n'oserai jamais poser cette question sur une critique positive. Pourtant, il y a autant de prétention à conseiller un truc qu'à le saquer. Voire une prétention plus grande
encore: des gens risquent d'acheter des disques à cause de vous, voous feriez mieux de ne pas les décevoir.





Si cela peut vous rassurer, je vous dirai juste que depuis l'époque où j'ai tapé cet article, j'ai revu ma hargne à la baisse, et, c'est vrai, l'oeuvre de Queen contient
quelques morceaux de bravoure. Mais pas suffisamment pour pardonner un Radio GAGA.



MILOU 12/10/2008 21:40

Vous faites vraiment partie des personnes pour lesquelles la musique est un bruit qui coute cher!!!Vision très française et base, car, si vous étiez juste un peu musicien, vous devrier reconnaitre l'énorme variation de la nouveauté..et surtout la CREATION;. pour vous 1+1=2 c'est comme ça c'est très carthésien sauf que le décart était différent (JE DOUTE donc je pense donc je suis)... Vous me rappelez cette pensée restrainte (c'est peut-être votre partie de cerveau qui ne peut élargir l"intellect musical"

Budgie 22/11/2007 09:53

Salut,Je viens de lire ton article, très drôle. C'est effectivement de mauvaise foi, mais qu'est-ce que c'est bon ! J'ai toujours eu un sentiment mitigé avec Queen. Autant il y a de très bons titres (surtout entre 73-80, après, ça se gâte), autant le côté théâtrale me gonfle rapidement. A+

Guic' the old 18/11/2007 22:20

Ne t'en fais pas... seule condition: que ce soit pas un retour exceptionnel, genre un cameo... Et pour la motive... C'est plutot à moi de te remercier d'accorder tant d'importance à ce petit article...