Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Songs for the Deaf

La moitié de l'ancienne playlist, liée au contenu de ce blog, ayant été engloutie dans les entrailles de Deezer, vous trouverez ici "seulement" quelques titres épars que j'aime, avec des variations aléatoires representatives de mon humeur.

***

De toutes façons personne écoute jamais les playlists sur les blogs, alors...

***


Here, There And Everywhere

4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 21:54
Il y a des fois où, vraiment, on se surestime. Quand on a passé 15 ans et qu'on se tappe un bonne note en anglais, on commence à se croire bilingue option Shakespeare. La preuve, c'est à cette époque que j'ai commencé à lire Richard III, du grand William, en anglais dans le texte. Autant dire que je l'ai toujours pas fini...
Mais interessons nous, ce coup-ci, aux chansons que mon égo surdimensionné m'a fait comprendre de travers à l'époque, au risque de cuisants malentendus (et c'est le bon mot!)


The Smashing Pumpkins - Bodies.

Le refrain est simple. Une phrase qui résume tout. A quinze ans, sans les paroles sous les yeux, je comprenais "Love is too outside". En bon admirateur de Rimbaud et de Baudelaire, j'y voyais niaisement une licence poétique qui m'échappait, trop élevé pour mon faible sens du verbe. D'autant plus que j'ai longtemps considéré Corgan comme un génie, voire un demi-dieu, jusqu'à son album solo. En fait il fallait comprendre "Love is suicide."  Moins classe mais plus clair. Et surtout ca veut dire quelque chose.

The Clash - London Calling

Ici, c'est la fin du refrain... Avant: "cos' London is burning and I live by the river." C'est bien mon grand, t'auras pas de problème pour alimenter les lances des pompiers. Oui mais non, fausse alerte. "London is drowning and I live by the river". Ah oui, là ca va être plus tendu de sauver la table basse du squat.

Téléphone - Un autre monde

Bon déjà, là, ca me parait moins grave vu que les paroles de Téléphone n'ont pas toujours eu un sens profond évident, mais ici c'est dans ma langue maternelle, d'ou problème. A la fin du morceau, JL Aubert crie "Dansent les ombres du monde." Jusqu'à pau, je comprenais "je suis au bout du monde". Pour ce que ça change, direz vous... Ca change que pendant 5 ans, dans toutes les fêtes où cette chanson est passé, je dansais et faisait le con en hurlant de fausses paroles. Toutes mes excuses à ceux qui m'ont emboité le pas. Ceux qui se foutaient de mon inculture, vous devinez ce que je vous conseille.

Et maintenant, pour le plaisir, 2 chansons que ca fait plaisir de les comprendre de travers!!!

Scorpions - Still Loving You

Amis romantiques, je risque de gacher le slow de votre jeunesse. Une fille dans les bras (ou un mec, pour ce que ca me concerne moi...), slowez, valsez, et écoutez attentivement... "So strong that I can't break throoooouuuugh"...
Vous sentez le second passage du genre arriver, cherchez à entendre "Ce soir j'ai les pieds qui puuuent" avec une pointe d'accent anglais. Au troisième passage, 10 contre un que vous n'entendez que ca et vous éclatez de rire. Les mecs, tirez vous avant la claque fatale.

Metallica - The Unforgiven

Meme système, mais sur les 2 premiers vers (y a pas interet à se louper): "Nous battons des oeufs, et quickly ils sont durs." Celui là il est inloupable quand on a été mis au courant.


Désolé pour ceux qui aimaient ces 2 dernieres chansons. Ca me fait mal, à moi, de ne plus pouvoir écouter la dernière sans éclater de rire comme un con.... Bon courage.




Partager cet article

Published by Guic ' the old - dans Compilations pirates
commenter cet article

commentaires

jeremyzebest 29/06/2007 19:50

Pour la chanson de metallica, on peut aussi entendre à la suite :
"Nous battons des oeufs, et quickly ils sont durs, tout comme ce penis caressé"

Guic\\\\\\\\\\\\\\\' the old 11/04/2007 22:34

Ravi de réaliser que je peux être utile!!!Je ne ferais pas la liste de mes découvertes récentes dans le genre,car m'étant remis à Dylan et à Bowie... j'arrete pas. C'en est vexant

Fab de l An Mil 11/04/2007 21:53

Hé, Guic', il est vraiment bien cet article!
J'y repense maintenant, parce que tout-à-l'heure, j'ai subi bien malgré moi le début de la Nouvelle Star, pendant lequel les protagonistes (attention, c'est pas n'importe-qui, ce sont quand même parmi les meilleurs chanteurs de karaoke de France) interprétaient tous en même temps et bien pathétiquement le tube Hold The Line de Toto.
Et là, la vérité m'a pété à la gueule! Aidé que je fus par l'accent anglais d'arrière-cuisine des frenchies (déplorable mais ayant l'avantage d'être largement plus compréhensible qu'un accent anglophone d'origine), j'ai alors réalisé que le refrain de la chanson fait "Hold the line, love isn't always on time" et non pas "Hold the line, love is a promise on time" ce qui ne veut évidemment absolument rien dire, mais sonne très "poétique".
Et je te parle de ça, c'était y'a pas encore une heure :-)

Fab de l An Mil 06/04/2007 13:37

Ah! J'oubliais Rage Against The Machine et son fameux "Now you do what they told ya" qui, dans un contexte de beuverie, se transforme aisément et avec bonheur en "Nous sommes tous des torcheurs"
Wah! en code anti-spam, j'ai "RMI" !!   :-)

Fab de l An Mil 06/04/2007 13:35

Ah oui! Très joli article. Je m'en veux même un peu de ne pas avoir du tout eu cette idée avant. Chapeau!
De mon côté, j'ai :- Little Bombardier de David Bowie. Tous les francophones que je connais s'y cassent les dents et n'arrivent pas à comprendre autre-chose que "Little pomme de terre".- Dans le même passage de Still Loving You, j'avais tendance à entendre "Tous rongues zata quéquette s'rouent"- Dans It Is Not Because You Are de Renaud, j'entendais "You are belle Greta Garbo" au lieu de "You are belle and I are beau". Et ce jusqu'à il n'y a pas très longtemps encore.