Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Songs for the Deaf

La moitié de l'ancienne playlist, liée au contenu de ce blog, ayant été engloutie dans les entrailles de Deezer, vous trouverez ici "seulement" quelques titres épars que j'aime, avec des variations aléatoires representatives de mon humeur.

***

De toutes façons personne écoute jamais les playlists sur les blogs, alors...

***


Here, There And Everywhere

27 décembre 2006 3 27 /12 /décembre /2006 09:03
Bon Scott (9 Juillet 1946 – 19 Février 1980) – AC / DC – Chanteur
 
Bon Scott est né en Ecosse, d’où il a déménnagé encore tout jeune, direction l’Australie, alors qu’il a 6 ans. Il veut s’engager dans l’armée australienne qui le réforme for being deemed as socially maladjusted.(Ca rend vachement mieux si on le laisse en Australien dans le texte je trouve.)
 
Il rejoint d’abord les Spektors en tant que batteur. Et parfois, il chante. Il monte ensuite les Valentines, et là, il chante. Le groupe aura de petits succès à l’échelle australienne avec Juliette et Everyday I have to cry ( que je n'ai personnellement pas eu l'occasion d'écouter...), mais se séparera après qu’il soit devenu (attention record) le premier rocker australien arrêté pour possession de marijuana). Il rejoint alors le groupe Fraternity avec lequel il tourne, jusqu’en Europe en 1971 ou il verra sur scène son futur successeur au sein d’AC/DC, Brian Johnson, qui lui laissera une sacrée bonne impression.
 
Il rejoint AC/DC en 1974, remplaçant leur ancien chanteur, Angus et Malcolm Young étant les jeunes frères d’un de ses potes. Ce sera lui qui fera prendre au groupe leur orientation Hard Rock, le groupe étant au départ un groupe de Glam Rock (eh oui, Ziggy Stardust, c’était seulement 2 ans plus tôt). Avec eux, il sortira de nombreux morceaux courronés de succès à l’échelle australienne (T.N.T…) et international (Highway to Hell, évidement)
 
Toutes les bonnes choses ont une fin
 
C’est à Londres, dans le quartier de Camden, et après une bonne nuit de cuite, que des potes de Bon Scott le laissent dans une voiture, dans le but avoué qu’il cuve un petit peu (en anglais : « to sleep it off », je viens de l’apprendre, je vais la retenir). Bref, il est retrouvé mort au petit matin, à 33 ans. Nous sommes le 19 Février 1980, Highway to Hell  est sorti il y a environ 7 mois. L’avis de décès indique, après autopsie, que la raison de sa mort est : « Acute alcohol poisonning ». La conclusion de l’enquète menée suite à sa mort est « Death by misadventure »
 
 

Partager cet article

Published by Guic ' the old - dans La mort en Rock
commenter cet article

commentaires

pyrox 27/12/2006 12:19

Scott était d'ailleurs un pote de bernie monvosin, leader de trust, et l'album qui a suivit la mort de Scott lui est dédié

Guic ' the old 27/12/2006 13:01

Bernie Bonvoisin, plutôt, je crois...