Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Songs for the Deaf

La moitié de l'ancienne playlist, liée au contenu de ce blog, ayant été engloutie dans les entrailles de Deezer, vous trouverez ici "seulement" quelques titres épars que j'aime, avec des variations aléatoires representatives de mon humeur.

***

De toutes façons personne écoute jamais les playlists sur les blogs, alors...

***


Here, There And Everywhere

28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 22:23

Je me suis longtemps demandé comment gérer le fait, que, dans le contexte actuel, les Libertines soient les suivants sur ma liste. Devais – je me justifier de les aimer ? Les rabaisser ? Appeler à la raison ?

 

Bon ben finalement, j’ai décidé de partir en vacances une semaine après publication de cet article. Tout simplement. Libre à vous de vous écharper.

Au moins, ce serait dans l’esprit d’un « Up the bracket ! »

 

Mais histoire de faire un peu dans l’originalité, je m’offre une revue de détails. Oui, car parfois, ce sont des petits détails qui nous font aimer de grandes chansons.  (Et j’ai quand même pas été faire mon pervers qui va piocher des titres dans le Legs 11 et des trucs comme ça…)

 

La sélection est donc la suivante :

 

« I get along » (version du single « What a Waster »)

 

Parce que dans cet hymne, dont j’ai choisi cette version, non par snobisme, mais pour qu’il soit chronologiquement premier, les petits londoniens règlent très simplement leurs comptes avec tous ceux qui seraient susceptibles de les dénigrer: “I get along, just singin my song, people telle me I’m wrong… fuck’ em.” Dont acte.

 

« Up the Bracket »

 

Ce cri… mais ce cri !! Ce beuglement de sortie de pub qui annonce déjà la bagarre qui nous attends à la sortie, et donc on va tenter de se sortir tant bien que mal… En cachant sa lâcheté derrière une défiance un peu absurde. Et si c’était ça l’adolescence ?

 

« The Good old days »

 

Une ballade… ou presque. Qui s’énerve… mais pas trop. Une chanson sur la nostalgie (ben tiens, nostalgique, à 23 ans ?? Quelle belle idée à la con… Mais cette montée, mes amis, cette montée, cette beauté, cette arrivée de la saturation, avec cet arpège devant lequel Doherty s’égosille sans crier pourtant, déroule tranquillement son texte… « Things we said we’d do tomorrooooow… ». Et une constatation bizarre : la rage leur convient formidablement, mais, paradoxale, le calme les rendrait presque plus hargneux.

 

« Don’t look back into the sun ».

 

Z’en connaissez beaucoup des chansons comme ça qui, entendue au détour d’une playlist va finir par vous marquer si durablement? Je pourrais dire que c’est le « Yihai » de début, les petits riffs deci de la, les paroles… Non, j’ai pas de détail là-dessus, c’est juste une putain de bonne (de grande !) chanson. Allez, si : le rythme sautillant, bondissant… et en même temps tranchant.

 

« Can’t stand me now »

 

Au moment ou il ne reste de la place que pour un titre, on s’appercoit qu’on a pas évoqué le second album… Et on se sent con, vu que c’est celui qu’on a encensé il y a deux ans. (On, c’est moi)

Alors, au débotté, reste une hésitation, entre ce titre et « What became of the likely lads ? », titres respectivement ouvrant et fermant l’album sur deux décharges électriques résignées, symboles d’une amitié retrouvé mais fragile.

Mais bon, l’harmonica, quand même. (« Et la voix, elle pète ! » dirait un collègue…)

 

La playlist (faute de mieux, c’est la version album de « I get along ») :

 

 

 


Partager cet article

Published by Guic ' the old - dans Top à ...
commenter cet article

commentaires

nyko 30/08/2009 10:54

je ne connaissais que 2 morceaux (up the bracket & can't stand me now). Maintenant j'en connais 3 de plus. Désormais, c'est officiel, The Libertines, ce n'est définitivement pas pour moi !

Jul 29/08/2009 23:38

Pour re-re-mettre tout le monde d'accord : la preuve qu'ils n'étaient pas si nuls que ça, c'est qu'ils n'ont jamais rien fait de vraiment bien sauf lorsqu'ils étaient ensemble.CQFD ;)"What Katie did", c'est quand même une putain de chanson, avec son Shoop de-lang-de-lang qu'on a du mal à oublier...

arbobo 29/08/2009 15:42

cela dit, à, force je finis par voir ce qui me tient en dehors.c'est doherty, mais hors de toute considération du personnage : son chant d'une part, le mix de sa voix d'autre part. le mix, ça peut toujours prêter à discussion.en revanche le chant, quand j'aime pas y'a aucune chance que je puisse aimer les morceaux.pour ma part je suis déjà nettement plus avancé ^^et effectivement, si j'en crois the good old days, c'est plus le clash leur modèle, nettement

arbobo 29/08/2009 15:34

ah  ben voilà :-)quel timing !^^

lou 29/08/2009 11:39

 Libre à vous de vous écharper Christophe, de province ? n'est pas une insulte, c'est une erreur, circonstances aggravantes.un garçon aussi finC'est de Guic qu'il s'agit, la flatterie fait la tare.Thom, les Libertines sont libérateurs voire libertaires, pour un disque acheté, une absolution offerte, c'est bien cela ?Pour la province de l'un et le salut de l'autre, et les hésitations du maître, vous réciterez tous un tombereau de Christophe Maé, version longue.Bon, pour l'écharpitude, c'est bien parti.Seulement...... je viens de réécouter Up the bracket et je dois le dire ------ un instant, je vous prie, j'ai un nouveau message...... oui, les menaces sont claires, je réserve mon appréciation, je réréécoute et en père prudent, sans marivaudage, je diffère.