Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Songs for the Deaf

La moitié de l'ancienne playlist, liée au contenu de ce blog, ayant été engloutie dans les entrailles de Deezer, vous trouverez ici "seulement" quelques titres épars que j'aime, avec des variations aléatoires representatives de mon humeur.

***

De toutes façons personne écoute jamais les playlists sur les blogs, alors...

***


Here, There And Everywhere

4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 20:01

Bon, autant l'annoncer directement : ne cherchez aucune logique intrinsèque à cet article, ou du moins aucune logique en dehors de ce qui constitue mon existence, et que, de fait, vous ne connaissez pas. Disons simplement qu'avant quelques modification à venir, ainsi qu'une absence de la blogosphère rock qui nous tient tant à cœur, je vais un peu « vraquer » mes dernières idées dans cet article totalement foutraque pour la simple raison que la simple idée d'écrire un article qui fasse moins de 3 pages m'est désormais intolérable. (De même que l'idée d'écrire une phrase sujet-verbe-complément, j'ai l'impression). Ou qu'un article sans incipit.



Enfin, tout ça pour dire que cet article comprend, en vrac, un bout de « Megalomania », un bout de « Laisseriez-vous votre fille tenir un blog ? », un mini « Le Rock Critic est un con », et aussi une « Compilation pirate ». Alors vous étonnez pas si c'est le bordel...




Bon, autant lâcher la bombe de suite : je pars. Pas bien longtemps, pas bien loin, c'est juste que je déménage, et que, n'ayant toujours pas fait l'effort d'appeler un quelconque fournisseur de chaispasquoi-box je vais devoir me passer de l'internet à domicile un temps encore inconnu.


D'où des mises à jour de cette page certainement très peu fréquentes au cours des semaines a venir (dit le mec qui a laissé son blog en plan depuis presque une semaine déjà). Bon, d'un autre côté, je resterai quand même présent, à traîner dans vos chez-vous, et même par ici, parce que bon, il faut bien passer le temps au boulot.


CE temps passé à l'écart sera mis à profit (j'espère, mais j'en sais rien), pour parachever quelques articles dont l'idée me trotte en tête et que je me refuse à bacler (pour tout vous avouer, la prochaine « Mort en Rock » en est à sa troisième version, et j'en suis toujours pas satisfait...), et aussi en profiter pour fignoler une banière décente ainsi que refaire le design ici suite aux nombreuses plaintes reçues de la part de myopes, migraineux et autres daltoniens. Et en profiter pour remettre à jour la page de liens, chose que j'ai pas faite depuis un paye, et pourtant, elle en a bien besoin.


Je dois donc faire... Ô, bien des choses en somme.


Voici pour les affaires générales.




Passons maintenant à la partie « moins guindée » de l'article. Qui part d'une simple constatation : j'ai découvert que je suis un grand malade. Car voyez vous, j'ai déjà commencé à ranger disques et livres dans les bibliothèques de mon nouvel appartement. D'une, part, le fait que je m'attaque à ce rangement avant même d'avoir déménagé mes vêtements, est un signe d'anormalité, certes. Mais face aux étagères range-CD, j'ai passé tellement de temps à me prendre la tête avec des questions inutiles que... ben je me suis senti obligé de vous en faire part, surtout que vous savez déjà à quel point je souffre quand j'en viens à trier mes fichiers sur mon PC.


Bref, là, debout devant les étagères qui me tendaient les bras, j'avais déjà un premier choix à faire : Est-ce que je fais un classement continu le long des deux étagères, ou d'abord dans une, la fin dans l'autre ? A ce moment là, on se dit qu'une tour de CD c'est quand même moins prise de tête, sauf que : de haut en bas ou de bas en haut ? Question que ne se pose même pas pour l'étagère, ou alors faut vraiment être tordu.

Passé cela, l'ordre de rangement reste le même que celui qu'il a toujours été : par ordre alphabétique d'artiste, puis ordre chronologique de sortie des albums. La beauté de l'ordre chronologique est qu'il n'est pas discutable. Du moins pour les albums. Pour les live, la question de la différence entre la date d'enregistrement et la date de sortie se pose. J'ai personnellement opté pour la date d'enregistrement afin de garder une... « progression logique ». De la même façon, les hypothétiques Best Of que je possède sont placés à leur date de sortie.


Par contre, l'ordre alphabétique... est l'objet d'une terrible schizophrénie. Il y a l'ordre alphabétique « Strict » (qui prend comme référence le nom du groupe, ou le nom de famille de l'artiste solo), et le réglage par défaut de mon cerveau, qui a tendance à me faire chercher Dylan dans les B, et les Clash dans les T. Pj Harvey, classée à H, je la cherche dans les P en premier, avant de me rappeler que non, elle est à H. Nick Cave ? Même problème, confusion C/N. Beaucoup de groupes, je les chercherai à « The » avant de les chercher à la bonne lettre, à quelques très rares exceptions : Sex Pistols (de toutes facons, il n'y en a qu'un avec en plus une tranche rose fluo, ême pas besoin de chercher pour le trouver), Smashing Pumpkins, Beatles, Velvet Underground.

Et encore, je passe sur ma tendance à cher Transformer dans les disques du Velvet ou Viva Hate dans les disques des Smiths.


Et à côté... le même problème se pose, identique, pour les disques gravés. Qui sont rangés après, car même si les tranches des CD peuvent jurer entre elles déjà en tant que telles, je ne supporterais pas de voir la blancheur d'une tranche de CD-R, et encore moins un boitier slim s'incruster au milieu de ça.


Je ne sais pas quand j'ai commencé à souffrir de telles névroses, surtout que ca ne doit faire que... 4 ans que ma discothèque contient plus d'originaux que de gravés. Cela dit, l'épreuve reste quand même raisonnable dans la durée, ma discothèque ne comptant qu'un peu plus de 400 CD. Et encore, un quart d'entre eux sont encore dans des cartons répartis aux 4 coins de l'Est.


Mais... (là vous devez commencer à avoir peur)... Il reste les livres. Et les livres... C'est pire. Parce qu'il y a une sorte de cohérence entre les livres d'une même collection (NOTA : j'ai quasiment que des livres de poche). Mais que bon, les auteurs n'ont pas toujours publiés tous les livres dans la même collection poche (point bonus pour Beigbeder : sa « trilogie Marronnier », y en a pas deux chez le même éditeur) Alors que bon, le CD, c'est un format standard.


Donc là le classement revêt une catégorie supplémentaire : classement par collection, puis ordre alphabétique d'auteur, puis ordre chronologique de sortie



Maintenant, question : après « Folio », on met « Livre de Poche », ou « Points » ? Je cherche encore une réponse à l'heure actuelle pour tout dire.

Sans compter que les bouquins, dans la bibliothèque, il y en a deux rangées. L'une devant l'autre. Qui aura la primeur de la première rangée ? Longue, longue tergiversation.

Et les annales du Disque-Monde, qui elles se voient partager entre une première partie, tout en Français, et une seconde, en anglais, moitié chez l'éditeur américain, moitié chez l'éditeur anglais ?

Et les livres « Grand format », eux, qui restent avec l'honneur de l'étagère centrale, classés, eux, en catégories : roman, documents rock, documents autres... Sauf que l'étagère centrale est pas assez large pour tous les contenir.


Et, à côté de ça, les DVD. Eux, pour une raison que j'ignore totalement, ils peuvent être rangés n'importe comment, je m'en contrefous.


Et quand je pense qu'on m'accuse d'être bordélique. Et quand je pense qu'après un tel rangement, mais disons, pas plus d'une semaine après, ce sera déjà l'anarchie, CD rangés dans les mauvais boitiers (en général dans le boitier de celui qui l'a suivi sur la platine), livres aux quatres coins de l'appart...



Vous comprendrez donc qu'au milieu de toutes ces considérations métaphysiques (que je pense que vous aussi, mélomane avertis, vous devez partager, je le crains), je n'ai finalement eu que peu de temps pour m'occuper de ces pages, y fignoler moult articles talentueux,  ou même des articles tout court, sans compter une léger manque d'idées. Quelques vacances ne me feront par conséquent que le plus grand bien.


Cependant, il serait bon de partir en musique, et non pas en silence. Aussi saute-je sur l'occasion proposée par G.T., et le concept de playlist rock (ce qui me fait marrer, c'est que l'idée de « concours de la meilleure playlist Rock » est tellement simple qu'en fait personne y avait pensé avant). Voici donc une playlist qui est tendue, nerveuse, bref tout ce qu'a demandé G.T., mais dans les limites du catalogue Deezer.







Partager cet article

Published by Guic ' the old - dans Megalomania
commenter cet article

commentaires

LN 23/03/2009 18:45

Enfin je prends le temps de jeter un coup d'oeil à ton article sur le rangement et je me dis qu'elle est là la ressemblance...c'est à ça qu'on sait que nous sommes frère et soeur...si différents mais complètement toqués dès qu'il s'agit de livres et de CD. Pour ma part, trois jours pour ranger la bibliothèque et juste une soirée pour les CD (c'est toi le music addict chez nous ! d'ailleurs faut que tu viennes mettre les albums par ordre chronologique quand tu passeras) et une autre pour les DVD.Alors, les fringues qui trainent, le bordel sur la table et les plantes qui crèvent c'est pas grave tant que ce qui nous est essentiel est bien rangé !

Christophe 01/03/2009 15:04

mon Lulu, de passage 1 semaine pour m'aider à débiter un chouai des chênes abbatus chez moi par la tempête a exprimé son étonnement devant le bordel dans mes disques et livres : plus de rangement, plus de soin apporté à ces magnifiques objets...Ma réponse fut traînante et lasse, pas préméditée, mais l'inconscient le savais : depuis le décès de la gamine, pu le goût à ça. J'ai baissé les bras.Mais bon, je range un peu de temps à autres, quand même ^^. 

Ned 23/02/2009 19:03

Tiens, tiens... Ca me rappelle mon déménagement il y a pas si longtemps: 800 bornes avec le coffre uniquement rempli par les disques, la chaîne hi-fi, la platine et les bouquins. Sur le siège passager un oreiller, deux assiettes et une casserole.Quand au classement... L'ordre autobiographique, cher à Rob Gordon???Bon courage! A+Ned

Guic' the old 16/02/2009 12:54

M'est avis que 1. Il ne me connait pas. (sinon il ne proférerait pas de telles allégations), 2. Il ignore que la rockaddiction confère un surplus de beaugossitude. 3. Ca doit être Mickael Vendetta ou un mec comme ça...

Xavier 15/02/2009 21:57

Délirant le dernier comm'! m'est avis qu'il s'est trompé d'adresse....