Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Songs for the Deaf

La moitié de l'ancienne playlist, liée au contenu de ce blog, ayant été engloutie dans les entrailles de Deezer, vous trouverez ici "seulement" quelques titres épars que j'aime, avec des variations aléatoires representatives de mon humeur.

***

De toutes façons personne écoute jamais les playlists sur les blogs, alors...

***


Here, There And Everywhere

14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 17:27

Un tag littéraire que m'a transmis lou, et qui me permet de remplir une petite page de ce blog... Faute d'article interessant, vraiment (plein en maturation, mais pas en phase de rédaction, en fait.)

 

 

 

1. Le dernier livre que vous ayez acheté et terminé.

 

Alors, déjà c'est un peu con comme question dès le départ... les livres je les achete par 4 ou 5.... Faut bien profiter des occases tant que c'est encore des occases. Alors ma dernière session, j'en suis sorti avec :


Mon idée du plaisir, Will Self

Electrons libres, James Flint

Sex, Drugs and Cocoa Puffs, a low culture manifesto, Chuck Klosterman

Le crime de Lord Arthur Saville, Oscar Wilde


Et était offert avec (super promo de chez Points pour Noël et pour écouler les stocks, je le crains...) Verre Cassé, d'Alain Mabanckou.

2. Quel est le livre que vous êtes en train de lire ? Qu'en pensez-vous pour l'instant ? Quelle est la phrase qui se trouve à la ligne TREIZE de la page QUARANTE-DEUX (parce que c'est important, 42) ?


Ben c'est le « Electrons libres » de la liste ci-dessus. Pour l'instant c'est franchement bien, et même marrant parfois... Cet enchainement de mésaventures pour un geek loser timide... j'adore. En plus ca parle nucléaire, donc j'aime bien. Non, le seul truc c'est que c'est un livre assez barré, très documenté, qui mêle hippies en flashback, geeks au présent, et centrales nucléaires au futur... donc en fait, je m'ennuie pas en le lisant et déjà ca c'est beaucoup pour moi... Mais le jugement final, pour ça, faudrait.... Que je le finisse. Ce que ce tag m'empèche de faire, d'ailleurs !


Bon, la page 42, vous avez de la chance que je l'ai passée, sinon jamais j'aurais été la lire. Donc :


Merde, la phrase commence ligne 13, mais va jusqu'à la 17...


« Armes de dissuasion nucléaire, toilettes à chasse d'eau, grands immeubles de banlieue, chauffage central, fast foods, hygiène individuelle... tout ça, c'était l'ennemi. »



3. Choisissez l'un de vos livres favoris, quel est-il ? Pourquoi fait-il partie de vos favoris ? Quelle est la dernière phrase qui se trouve à la page 65 ?


Je vais pas vous reparler de High Fidelity, hein... Alors vu que c'est l'Aristochat actuel, je vais évoquer Edgar Poe. A défaut, « les nouvelles Histoires extraordinaires », mais ca tiendrait qu'a moi je vous parlerai que de la nouvelle « Le Chat Noir ». (Ca tombe d'autant mieux que dans mon edition, la page 65 est dans cette nouvelle là.). C'est une nouvelle que j'adore parce que c'est le premier.... « truc d'adulte » que j'ai lu, je devais avoir... 11 ou 12 ans, et ca m'a traumatisé si j'ose dire. Cette histoire de chat noir-porte-malheur, qui, une fois tué se réincarne en un autre chat noir symbole de chatiment... le tout raconté par l'homme qu'on va bientôt executer, les images qui s'imposent, tout ça... c'est vraiment marquant pour un esprit comme le mien à l'époque. Bon, j'en raconte aps plus parce que  sinon je gache tout. L'autre nouvelle m'ayant marqué, c'est « Le puis et le pendule » mais pour des raisons autres : l'imagerie de la torture de l'inquisition, de la condamnation à mort lente ... c'est tellement fascinant.


La phrase :

« Le lecteur se rappellera sans doute que cette marque, quoique grande, était primitivement indéfinie dans sa forme. »



4. Quel est le dernier livre que vous avez lu et pas vraiment aimé ? Pourquoi ?


Oh là... c'est assez dur à définir parce que bon, généralement...un livre que j'aime pas je le finis même pas, angoissé que je suis à l'idée du temps que je perds à lire un truc mauvais alors que je pourrais l'employer à découvrir un chef d'œuvre. Ah, si ! « Au secours pardon » de Frederic Beigbeder. Il n'y a même pas a expliquer pourquoi j'ai pas aimé ce roman : pour cela il faudrait déjà que c'en soit un, de roman, ce qui n'est pas la spécialité de Beigbeder, qui préfère délirer sur son auguste personne, d'anecdote egocentrique en phrase choc rappelant son ancienne condition de publicitaire.... Sauf qu'il y avait un humour mordant, un cynisme pas désagréable, un j'm'en foutisme sympa, un je ne sais quoi qui rendait cette bouillie lisible. avant... Et il a perdu tout ça à la moitié de « 99 Francs ».... Donc, c'est a fortiori absent dans cette suite. Qui n'a qu'un mérite : c'est le premier Beigbeder post 99 F que j'arrive à finir.



5. Quelles sont les 5 bloggeurs à qui vous passez le relais et pourquoi ?


Non, aucun, je n'en choisis aucun : prenez le si ca vous tente, les cinq premier arrivés seront les 5 premiers servis, et je les ajoute ici. Voilà, c'est simple comme ça.

Partager cet article

Published by Guic ' the old - dans Festival de Reading...
commenter cet article

commentaires

Pyrox 15/12/2008 17:51

je prends le tag. ca me permettra de faire une chronique pas trop dur, et de parler littérature en plus. :-)

lou 15/12/2008 13:27

 La réponse 4 me plaît bien :) , l'ensemble aussi, c'est mieux construit que chez Lou.En 1, ton choix d'Oscar Wilde fera plaisir au promoteur de la chaîne, si tu remontes jusqu'à la source ou s'il descend le fleuve de son aventure.