Be Quick or be Dead

Songs for the Deaf

La moitié de l'ancienne playlist, liée au contenu de ce blog, ayant été engloutie dans les entrailles de Deezer, vous trouverez ici "seulement" quelques titres épars que j'aime, avec des variations aléatoires representatives de mon humeur.

***

De toutes façons personne écoute jamais les playlists sur les blogs, alors...

***


Tell all the people

Mercredi 4 novembre 2009 3 04 /11 /Nov /2009 12:00

Rha là là… 10 ans déjà. 10 ans, donc, que je sacrifie ma vie sociale au culte démesuré de la musique binaire, mon budget à l'acquisition de petites (et maintenant, aussi, de grandes) galettes, et bien sur, mes tympans.

 

10 ans que je vais me remémorer sans pudeur devant vous, histoire de faire mon bilan de la décennie tranquillement, avant tout le monde, parce que de toutes façons, fin décembre j'aurais pas plus de recul sur l'année qui vient de s'écouler alors autant la zapper du bilan (non?)

 

Si, le 4 Novembre 1999, on avait dit au jeune Guic' (tiens, ça va faire 10 ans que je me traîne le même surnom dans le civil, d'ailleurs), qu'en 2009, il aurait fini ses études, et passerait son temps à tergiverser sur la meilleure chanson des Beatles avec des gens qu'il ne connâit ni d'Eve ni d'Adam ou presque… Il aurait haussé les épaules, puis serait retourné bosser ses maths, sûrement, timide comme il était. Mais il n'en aurait pas pensé moins.

 

Mais en 10 ans, finalement… il y a tant de choses…

 

- 2,5 ans d'abonnement à Rock Sound.


- 8,5 ans de lecture plus ou moins régulière de Rock & Folk


- 4 ans d'errances blogosphèriennes.


- 4… numéros des Inrocks lus.


- 3 déménagements.


- Plus de 400 CDs achetés, empruntés et jamais rendus, rangés par ordre alphabético-chronologique.


- Je sais pas combien de gravés, copiés sur PC, perdus, donnés, offerts, prêtés et jamais retrouvés.


- Certains achetés à plusieurs reprises (Recordman: Doolittle des Pixies, 4 fois), entre autres à cause du point précédent


- La découverte du premier sampler de Rock n' Folk. Couverture du magazine: les Stones (étonnant). Contenu: "Up the Bracket", et "My Generation".


- Une douzaine d'idoles successives dont la moitiè était morte avant même ma naissance: Jim Morrison, Matt Bellamy (oui, j'étais jeune), Jimi Hendrix, Nick Cave, Keith Moon, Morrissey, … Paul McCartney puis John Lennon puis George Harrison et toujours pas Ringo


- Une quinzaine de visite au Père Lachaise pour aller saluer l'une d'entre elles.


- La découverte d'Elliott Smith, et la découverte que...trop tard.


- Vilnius.


- "Ma" première mort de Beatles.


- Des heures écumées à passer en revue les occases chez Gibert Joseph à Paris comme à Lyon, chez Crocodisc à Paris, Dangerhouse à Lyon, La Parenthèse et le Hall du livre à Nancy, et les bouquinistes des bords de Seine comme de Rhône, mais pas de Meurthe.


- Des heures, également, de déambulations, écouteurs vissés aux oreilles, à m'imaginer dans un film dont je choisirai la B.O., de préférence de nuit dans la ville (et si il pleut c'est mieux (remember: je suis un cliché ambulant)), mais aussi parfois à la campagne  au milieu de rien.


- Ben tiens: la passage du Walkman au discman à l'iPod à l'iPod touch.



 Essai stylistique: Les albums tirés de l'étagère sont ceux sortis entre 2000 et 2008...

 

 

 

Mais c'est aussi… plein de disques donc. Raison suffisante pour dresser la liste des albums qui m'auront le plus marqué, ou tout simplement accompagné tout au long de cette décennie.

Et je ne parle que de ceux publiés au cours de cette décennie, je ne saurais pas faire un bilan de mes découvertes issues du passé en moins de 10 pages. Surtout que le passé on n'a de cesse de le découvrir.

 

 

Allez. 20 albums grandioses ou du moins vachement bien qui m'auront marqué dans la décennie:

 

PJ Harvey – Stories from the city, Stories from the Sea (2000)

The Dandy Warhols - Thirteen tales from urban bohemia (2000)

Elliot Smith – Figure 8 (2000)

 

System of a down - Toxicity (2001)

The White Stripes - White blood cells (2001)

Muse – Origin of Symmetry (2001)

Weezer – Weezer (Green) (2001)

The Strokes – This is it (2001)

Dogs – Short, Fast and tight (Live, 2001)

 

Queens of the Stone Age - Songs for the Deaf  (2002)

The Libertines - Up the bracket (2002)

 

Radiohead – Hail to the Thief (2003)

 

Les Wampas – Never Trust a live! (Live, 2004)

Nick Cave and the Bad Seeds – Abattoir Blues / The Lyre of Orpheus (2004)

 

Arcade Fire – Funeral (2005)

Hushpuppies – The Trap (2005)

Noir Désir – En Public (2005)

 

Smashing Pumpkins – Zeitgeist (2007)

The Hives – The Black and White album (2007)

 

Babyshambles – Oh what a lovely tour it was (Live, 2008)

 

 

Certains disques (genre Gomm, La Maison Tellier, I love UFO – tiens, que des trucs dont a parlé Chtif (et klak, aussi.)) ont finalement été supprimés, pour revenir à 20, d'une façon permettant finalement de résumer ma position actuelle: celle d'un connaisseur, d'un amateur éclairé, mais qui n'en a strictement rien à foutre de dénicher le future grand talent, et qui vit très bien de ne pas pouvoir se vanter d'avoir assisté à la première date française de telle ou telle nouvelle sensation.

 

Traitez-moi de mainstream si vous voulez: vous aurez raison. Et je suis fier de vous dire que je m'en fous. (Oui, en dix ans, j'ai appris à m'affirmer)

 

 

5 albums qui par la force des choses seront rentés dans le club très fermé de mes albums fétiches:

 

(Remarque: il y en a là-dedans qui sont carrément meilleurs que certains dans la liste précédente, mais j'ai un lien tout particulier avec ceux-là, en fait)


 

… And you will know us by the trail of Dead – Sources, Tags and Codes (2002)

Dirty Pretty Things – Waterloo to anywhere (2006)

Eiffel – Tandoori (2007)

The Bishops – The Bishops (2007)

Brimstone Howl – We came in peace (2008)

 

 

5 albums qui n'ont pas grand-chose à voir avec ce dont je vous parle ici, mais que j'adore quand même, n'empêche.

 

Rubin Steiner - Lo-fi Nu Jazz #2 (2000)

Amon Tobin – Out, from out where (2002)

Kid Koala – Some of my best friends are DJ (2003)

The Herbalizer – Take London (2005)

Le Peuple de l'herbe – Cube (2005)


 

 

Et totalement à part:

 

Alain Souchon – J'veux du live (Live, 2002)

 

 

J'aurais pu faire plus long, mais je ne veux pas non plus vous innonder.

 


Voilà. Comme ça …

 

1. J'ai fait mon bilan.


2. Je l'ai fait avant tout le monde (enfin sauf klak, mais comment lutter?) pour faire mon malin (mais vous couperez pas au bilan de 2009)


3. J'ai contrecarré le problème de pas trouver, cette année, de chanson avec mon âge dans les paroles (si vous en trouvez une, je suis preneur.)


4. Je peux garder l'esprit tranquille, c'est bon, c'est publié.


5. Je rappelle à leurs détracteurs que je "kiffe" les Libertines (et les DPT, et les Babyshambles)


6. Je rappelle que l'album de reformation des Pumpkins était pas si dégueu.


7. Je rappelle ma maniaquerie des Pumpkins (Ca faisait longtemps) (10 ans de maniaquerie!)


8. Je montre que quand même je suis vachement éclectique (Attends, j'aime beaucoup ces… 5 disques d'électro / abstract / trucs comme ça…)


9. Je suis d'autant plus éclectique que je vous ai quand même casé un grand écart Wampas / Nick Cave sur 2004 qui force mon propre respect.


10. Au moins, pendant que j'ai écrit cet article, j'ai pas pensé que pma maniaquerie de la musique aura déjà duré … 41,7 % de mon temps d'existence.

 

Allez… On est repartis pour un an, cinq ans, dix ans comme ça! Ouais, voilà, rendez vous pour le bilan de la décennie 2010, je devrais bien trouver du temps, entre le Scénic, le Labrador et les Gosses (1 Garçon, Stephen, et une fille, Courtney: ne vous moquez pas, aveat, j'envisageai Pierre et Marie.)

 

A bientôt.

Par Guic ' the old - Publié dans : Laisseriez vous votre fille tenir un blog ? - Communauté : Le Monde du Rock
Voir les 20 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés